AnnaKendrickFrance
Your French source for all about Anna Kendrick
by Alexzaoût 19 2016No Comments

Ocean Drive Panama Août/Septembre 2016.

DIVINE COMEDIE

Elle a débuté en tant que comédienne à 12 ans avec un rôle dans une comédie musical à Broadway, mais le théâtre n’a pas été son seul lieu de représentation. Sur grand écran elle s’est démarquée dans des films comme Pitch Perfect et Twilight. Cette année, elle revient avec Mike and Dave Need Wedding Dates, où elle interprète Alice une fille engagée avec son amie Tatiana pour être les cavalières de deux mecs à un mariage à Hawaï.

Anna Kendrick n’a pas fait que des films populaires : elle a également joué dans des films prestigieux comme Up in the Air, pour lequel elle a reçu une nomination de meilleur second rôle féminin aux Oscars, aux Golden Globes et aux BAFTAs. Avec son talent vocal, elle a pu jouer dans Pitch Perfect et également dans d’autres films musicaux comme Into the Woods et l’adaptation de The Last Five Years. Parmi les autres films où elle est apparue on compte Happy Christmas, Drinking Buddies, 50/50 (avec Seth Rogen et Joseph Gordon-Levitt) et le drame End of Watch avec Jake Gyllenhaal.

OCEAN DRIVE : Qu’est-ce qui a attiré ton attention pour Mike & Dave ?

ANNA KENDRICK : Le film est très drôle. A dire vrai il est très, très drôle. J’étais aussi très excité à l’idée de travailler avec tous ces acteurs importants. Quand j’ai rencontré le réalisateur, Jake Szimanski, on a eu une de ces discussions où on ne fait que se raconter des histoires sans parler du film, parce que nous savions tous les deux que le film est drôle et qu’on allait le faire. Et voilà.

OD : Tu connaissais déjà ces acteurs ?

AK : Je les connaissais tous plutôt bien. J’ai présenté un prix aux Oscars en 2010 avec Zac Efron ; Adam a travaillé avec moi sur Pitch Perfect ; Aubrey et moi nous connaissons depuis Scott Pilgrim en 2011. Alors oui, en gros j’avais déjà des relations avec chacun d’eux.

OD : De fait, était-ce plus facile comme tu les connaissais ?

AK : Probablement oui. En plus pendant le tournage on était sur une île tous ensembles, donc nous sommes arrivés à un point où on se connaissait vraiment bien. D’après moi, on met trop la pression aux acteurs pour qu’ils tissent des liens. A la fin de la journée, tout le monde a en réalité tellement de talent, et tout le monde est tellement focalisé sur l’entraide pour pouvoir faire le meilleur film possible que tu finis par avoir une relation unie avec chacun d’eux. Pour moi, c’est plus admirable.

OD : J’aurais cru que le plus important était de faire le meilleur travail possible. Ou alors ce n’est pas toujours le cas ?

AK : Tu serais sûrement surpris du nombre de gens qui ne regarde que leur montre. Même si je dois bien reconnaître que peu importe comment est l’ambiance de travail, quand c’est 16:00 tout le monde commence à surveiller sa montre.

OD : Comment se passe le travail pendant le tournage ?

AK : Nous étions tous très soucieux de se respecter les uns les autres. Même si l’improvisation a pris son envol et est considérée comme le meilleur dans l’art, je crois que pendant ce tournage ça a aidé de travailler avec des personnes que comprenais que si quelqu’un était en plein milieu d’un monologue, même si t’avais une idée, tu devais laisser les autres terminer pour pouvoir capturer ça. Tout le monde était bon et professionnel, et on avait tous l’objectif de créer la meilleure comédie possible.

OD : Comment était-ce de travailler avec Jake Szymanski ?

AK : C’était la première fois que Jake réalisait un film. On savait tous qu’il est drôle et a un bon sens de l’humour. Mais on se demandait tous comment allait se faire ce film en fin de compte. C’était une réalisation très balancée, il a réussi à trouver le plus drôle dans le jeu de chaque personne, le style de comédie de chaque acteur, et à tout relier. Nous ne faisions pas tous pareil.

OD : Tu es très sûre de toi quand la caméra commence à tourner ?

AK : Il y a des jours où je me demandais ‘Ce style fonctionnerait mieux ? Est-ce que ça arrivait à d’autres personnes ?‘.

OD : C’était une comédie personnelle ?

AK : Oui, je crois que c’en est devenue une, parce qu’aucune de ces personnes n’est comme ça dans la vraie vie, et si tu les connaissais, tu verrais qu’ils ne se comportent pas du tout comme dans le film.

OD : Tu es née comique ? D’où vient la comédie ?

AK : Je pense que toutes les palettes de comédies des gens viennent d’en endroit tout au fond d’eux même, et faire la comédie est une manière de sortir ce qu’il y a d’enfoui. Mais la comédie vient aussi bien de l’acteur que du script.

OD : Comment était-ce de jouer Alice ?

AK : Très drôle. Il y a une scène coupée où Aubrey et moi embêtons un gars qui livre une pizza, et on utilise l’assistant du réalisateur. C’était amical, mais j’ai pas pu le regarder pendant deux jours. Il faut voir le film pour comprendre cette scène et me comprendre moi.

OD : Comment penses-tu que Jake Szymanski a réussi les prises ?

AK : Il est confiant en tant que réalisateur, d’une manière qui me rendait nerveuse, parce qu’il n’est pas confiant comme un leader, mais plutôt… ‘non, tout le monde se débrouille bien, tout va bien, arrêtez de vous en faire.’ Je suis plus anxieuse dans cet aspect, il y a toujours une partie de moi qui pense qui si tu ne t’inquiètes pas, ça veut dire que tu fais quelque chose de mal. C’était incroyable de le voir si détendu sur le plateau, et ensuite faire un film si génial.

OD : Cette expérience avec lui était différente qu’avec d’autres réalisateurs ?

AK : Jonathan Levine, de 50/50, est comme ça aussi. Il est aussi producteur pour ce film, même si il n’était pas sur le plateau. C’est comme si il y avait un codé génétique des réalisateurs, qui fait que tu laisses les choses se passer. Je ne sais pas comment ils font, mais ça marche.

OD : Crois-tu qu’une ambiance plus créative te donnes l’opportunité de te dépasser ?

AK : Je pense que ça a vraiment fonctionné pour ce tournage, parce qu’il y avait beaucoup de personnes venant de milieux différents. Il s’est formé une dynamique de comédie de type stand-up, improvisation. Tout le monde avait des styles et attentes différents, et lui était tellement heureux du talent de tout le monde qu’il nous a laissé être nous même. Il aimait ce que tout le monde faisait, et je crois que du coup tout le monde pensait ‘Je suis doué/e‘, et on finissait par donner le meilleur.

OD : Ca t’intéresserait de réaliser ?

AK : Non, parce qu’à l’exception de Jake et Jonathan, je vois les gens travailler pendant genre dix ans sur un film. Je ne crois pas que j’en serais capable, ça me ferait un infarctus.

OD : Hawaï a l’air d’un endroit agréable pour travailler. C’est le cas ?

AK : Totalement ! C’était vraiment le paradis. J’étais la seule à dire ‘Ah : Le paradis ! Sortez moi de là !‘ Le soleil, le surf, le sable et les activités physiques c’est pas pour moi. J’étais sûre que j’allais brûler en trois secondes alors je préférais rester tranquille à l’ombre avec un livre.

OD : Quelles seraient tes vacances idéales ?

AK : J’aimerais aller dans les Rocheuses du Canada. Il y a un train qui passe par les montagnes. La majorité de mes vacances ont un rapport avec la neige.

OD : Tu aimes les rôles que tu as joué jusqu’à présent ?

AK : Même si je suis petite, je suis complètement faite pour jouer des femmes fortes. Mais ces personnages n’auraient pas été intéressants ou réels si ils n’avaient pas aussi été vulnérables. J’aime les rôles où on voit aussi le côté perdu ou vulnérable.

OD : En ce moment, tu joues des personnages que tu aimes ?

AK : C’est intéressant d’être dans le lieu exact où je veux être. Chaque fois, ça passe mieux que ce que j’attendais. Ca me permet toujours de jouer, mais aussi de me chercher et de me trouver.

Source

Traduction par Julia pour Anna Kendrick France, merci de créditer tout emprunt!

Comments are closed.

AnnaKendrickFrance
http://annakendrick-fr.com

disclaimer


Anna Kendrick France n'est pas le site officiel d'Anna Kendrick. Je n'ai aucun contact avec Anna, les membres de sa famille, de son entourage ou de son agent. Toutes les photos ainsi que les vidéos appartiennent à leurs auteurs respectifs, pour tous crédits merci de me joindre. Images and videos credits go to their respectives owners. Please contact me if there's a problem or before taking any legal actions.